La lutte contre la leucémie myéloïde aiguë continue

Les progrès ont été lents, mais il y a lieu d’espérer

En décembre 2007, quelques jours avant Noël, Vonnie Sullivan a réuni ses deux filles, Cameron et Alexandra, qui avaient 8 et 13 ans à l’époque, pour les informer qu’elle allait devoir s’absenter pendant six semaines pour recevoir un traitement contre le cancer.1

Vonnie, qui avait la quarantaine, venait de recevoir un diagnostic de leucémie myéloïde aiguë (LMA), un cancer du sang qui fait que l’organisme fabrique des globules blancs immatures en trop grande quantité2. Elle a été traitée au moyen d’une chimiothérapie intensive dans l’espoir d’éliminer chaque cellule cancéreuse de son organisme. Le traitement allait paralyser son système immunitaire et la rendre très vulnérable aux infections. Il était hors de question qu’elle voie ses enfants3.

« Laisser mes filles a été l’une des choses les plus difficiles que j’ai eues à faire au cours de ma vie », affirme Vonnie qui, sur le coup, n’arrivait toujours pas à croire à son diagnostic. « Lorsque vous entendez le mot leucémie, vous croyez que c’est quelque chose qu’on voit chez les enfants, pas chez les adultes, la plupart des gens savent bien peu de choses sur la LMA. Moi, personnellement, je n’en savais rien. »4

Vonnie Sullivan

Vonnie Sullivan, survivante de la LMA, aux côtés de ses deux filles, Alexandra (à gauche) et Cameron (à droite).

Le fait que la LMA soit si peu connue est l’une des raisons pour laquelle les organismes Leukemia & Lymphoma Society (LLS), MDS Alliance et Patient Power ont établi un partenariat pour faire du 21 avril 2016 la Journée annuelle de sensibilisation à la LMA. L’objectif est d’aider les patients et leurs aidants à mieux comprendre cette maladie et pour rappeler la nécessité de poursuivre la recherche.

Les progrès en matière de LMA ont été plus lents que pour d’autres cancers du sang depuis une dizaine d’années. Les options thérapeutiques courantes, qui incluent la chimiothérapie et les greffes de cellules souches, ont peu changé depuis 40 ans, il reste donc beaucoup de travail à faire5.

Pourquoi il nous faut de meilleurs traitements pur la leucémie myéloïde aiguë6

Lee Greenberger

Lee Greenberger, Ph.D., directeur scientifique principal, LLS, guide les projets de recherche sur la LMA au sein de l’organisme. Source : LLS

« Le périple du patient atteint de LMA est difficile », rappelle Lee Greenberger, Ph.D., directeur scientifique principal, LLS. « Les patients ne peuvent pas travailler pendant leur traitement, de sorte qu’ils ont souvent besoin d’une aide à long terme et d’un congé prolongé »7

Pour les patients plus âgés ou dont l’état de santé laisse déjà à désirer, ces traitements sont souvent trop intenses pour que leur organisme y résiste8. En tenant compte de l’âge moyen des patients atteints de LMA, il reste à certains très peu d’options9.

Parmi les patients plus jeunes ou qui ont obtenu de bons résultats, nombreux sont ceux qui connaîtront éventuellement une récidive. Lorsque la maladie revient, de nouvelles mutations ont pu survenir et se révéler résistantes aux options thérapeutiques courantes10.

Mais il y a aussi plusieurs cas de réussite qui donnent aux patients une bonne raison de demeurer positifs. Vonnie a reçu son diagnostic il y a huit ans, et elle est en rémission depuis sa seule et unique ronde de chimiothérapie. Elle a depuis réalisé son rêve de longue date de démarrer sa petite entreprise, lorsqu’elle a ouvert une boutique de décoration intérieure à Larchmont, New York en 201411.

Vonnie Sullivan

Vonnie Sullivan, survivante de la LMA, est devenue entrepreneure lorsqu’elle a ouvert sa boutique de décoration intérieure en 2014

« J’ai été chanceuse et je vais très bien », affirme Vonnie. « Je sais que d’autres patients n’ont pas eu cette chance. C’est triste de voir que si peu de progrès ont été accomplis depuis dix ans. Il faut plus de recherche »12

Le message de Vonnie est entendu. La LLS investit dans la recherche pour aider les médecins à déterminer quels sont les traitements les plus appropriés, seuls ou en association, selon les mutations spécifiques de la LMA des patients13. Pendant ce temps, plusieurs nouveaux traitements font l’objet d’études, et certains sont sur le point d’aboutir. Cette nouvelle série de traitements inclut des approches innovantes, par exemple, celles qui ciblent certaines mutations spécifiques liées à la LMA14.

M. Greenberger rappelle que « la moindre amélioration de la survie chez les patients atteints de LMA est importante. Nous avons besoin de nouveaux traitements et de nouvelles approches qui maîtrisent mieux cette maladie et éventuellement, qui débarrasseront l’organisme de toutes les cellules de LMA »15.

Les patients jouent un rôle important dans cette quête pour un traitement à visée curative. De nombreux essais cliniques sur la LMA sont en cours, et les spécialistes de la LLS peuvent aider les patients à trouver un essai clinique auquel s’inscrire.

« Pour les patients qui ont un diagnostic de LMA ou de tout autre type de leucémie, il est important de connaître les ressources disponibles », rappelle Vonnie Sullivan. « Nous espérons pouvoir réaliser des progrès réels dans la lutte contre cette maladie »16

 

1 Entrevue avec Vonnie Sullivan, survivante de la LMA.

2 American Cancer Society. What is acute myeloid leukemia? http://www.cancer.org/cancer/leukemia-acutemyeloidaml/detailedguide/leukemia-acute-myeloid-myelogenous-what-is-aml. Consulté le 13 avril 2016.

3 Entrevue avec Vonnie Sullivan, survivante de la LMA.

4 Entrevue avec Vonnie Sullivan, survivante de la LMA.

5 Padron Eric, Fernandez Hugo. Anthracycline dose intensification in young adults with acute myeloid leukemia. Therapeutic advances in hematology. 2012;3:17-27. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3573430/. Consulté le 13 avril 2016.

6 National Cancer Institute. SEER Stat Fact Sheets: Acute Myeloid Leukemia (AML). http://seer.cancer.gov/statfacts/html/amyl.html. Consulté le 29 mars 2016.

7 Entrevue avec Lee Greenberger, Ph.D., directeur scientifique principal LLS.

8 American Cancer Society. Typical treatment of most types of acute myeloid leukemia (except acute promyelocytic M3). http://www.cancer.org/cancer/leukemia-acutemyeloidaml/detailedguide/leukemia-acute-myeloid-myelogenous-treating-typical-treatment-of-aml. Consulté le 13 avril 2016.

9 American Cancer Society. What are the key statistics about acute myeloid leukemia? Le 3 février 2016.  http://www.cancer.org/cancer/leukemia-acutemyeloidaml/detailedguide/leukemia-acute-myeloid-myelogenous-key-statistics. Consulté le 13 avril 2016.

10 Szer Jeffrey. The prevalent predicament of relapsed acute myeloid leukemia ASH Education Program Book. 2012;2012:43-48. http://asheducationbook.hematologylibrary.org/content/2012/1/43.full. Consulté le 13 avril 2016.

11 Entrevue avec Vonnie Sullivan, survivante de la LMA.

12 Entrevue avec Vonnie Sullivan, survivante de la LMA.

13 Entrevue avec Lee Greenberger, Ph.D., directeur scientifique principal LLS.

14 American Cancer Society. What’s new in acute myeloid leukemia research and treatment? http://www.cancer.org/cancer/leukemia-acutemyeloidaml/detailedguide/leukemia-acute-myeloid-myelogenous-new-research. Consulté le 13 avril 2016.

15 Entrevue avec Lee Greenberger, Ph.D., directeur scientifique principal, LLS.

16 Entrevue avec Vonnie Sullivan, survivante de la LMA.